mardi, octobre 27, 2020
Internet

Intimidation et harcèlement sur internet : Que faire ?

0views

Avec la naissance et l’évolution de la technologie, l’intimidation et le harcèlement sur internet ont vu le jour. Il s’agit de violences répétées, notamment verbales et psychologiques qu’une personne fait envers une autre à travers une plateforme en ligne. Le plus souvent, le harceleur tient des propos ou manifeste des comportements répétés visant à faire peur, à mettre en colère ou à diffamer sa victime. La cyberintimidation peut se rencontrer sur un réseau social, un blog, un forum, etc.

Dans la mesure où le harcèlement et l’intimidation sont des conduites abusives commises par une personne à l’encontre de quelqu’un de moins faible ou de moins âgé qu’elle, les enfants n’en sont pas épargnés. Mais les jeunes et les adultes peuvent également subir un harcèlement en ligne et une cyberintimidation.

Mettre un logiciel espion sur le téléphone de ses enfants pour les protéger

Si vous êtes parent et que vous voulez que votre enfant ne soit pas victime de cyberharcèlement, installez un logiciel espion sur son téléphone. D’ailleurs, il existe un logiciel espion gratuit : Spyfer (pour le contrôle parental).

Un logiciel espion, une fois installé sur le téléphone, la tablette ou l’ordinateur de votre fille ou de votre garçon vous aidera à espionner l’appareil à distance. En effet, vous saurez tout ce que votre enfant fait sur son portable. Que ce soit les SMS qu’il ou elle reçoit, sa liste de contacts ou son journal d’appels, l’outil que vous avez mis en place fera apparaître toutes les informations dont vous avez besoin. Vous aurez également accès aux photos et vidéos qui y sont envoyées et reçues. Il en est de même pour l’historique de navigation lors de la connexion de l’enfant aux divers sites web.

Avec un logiciel espion, vous pouvez, à tout moment, mettre fin au harcèlement ou à la cyberintimidation dont votre enfant est victime si jamais il y en a.

Que dit la loi concernant le harcèlement sur internet ?

Le harcèlement et l’intimidation sur internet constituent, selon la loi, un délit. Tout individu se sentant victime de cette conduite peut demander à la personne qui le harcèle de retirer ou de mettre fin aux publications hostiles que celle-ci a faites. Il est également possible de faire directement la demande auprès du responsable de la plateforme électronique sur laquelle les contenus à caractères violents ont été postés.

La personne qui subit le harcèlement ou l’intimidation sur internet peut également signaler en ligne la police ou la gendarmerie afin que ces dernières interviennent pour stopper ce délit. L’individu peut même porter plainte. Dans ce cas, la victime doit rassembler des preuves comme les captures d’écran des messages ou des publications faites à son encontre.

Le cyberharcèlement est passible d’amendes ou d’emprisonnement. Les sanctions dépendent de l’âge de l’auteur, mais surtout de celui de la victime. Pour une cyber-intimidation faite sur un mineur de moins de 15 ans, les peines sont plus sévères.

Qui sont les responsables selon la loi ?

Il faut savoir que les auteurs des propos menaçants et diffamants sont les premiers responsables en cas de cyberharcèlement. Les intermédiaires comme les hébergeurs ou les fournisseurs d’accès internet peuvent l’être aussi dans certaines conditions. En effet, au cas où ces derniers seraient au courant des contenus publiés, mais ne réagiraient pas pour les retirer, ils sont considérés comme responsables aux yeux de la loi.

Les termes du harcèlement

Le harcèlement sur internet peut revêtir plusieurs formes. Il est bon de les comprendre afin de cerner ce délit comme il se doit.

Harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel est la forme la plus fréquente en termes d’agissement hostile et répété à l’égard d’une personne. Évoquant la sexualité, un sujet délicat et intime, surtout pour les enfants, il a pour but d’intimider la victime ou d’obtenir de sa part un act sexuel. Ce genre de harcèlement conduit à un affaiblissement psychologique très intense pour la personne qui le subit.

Le harcèlement sexuel peut se produire sur le lieu de travail, à l’école, etc., mais aussi et surtout sur internet.

Le harcèlement à l’école ou au bureau

Ce genre de harcèlement est souvent commis par une personne envers une autre dans un même groupe en usant de son influence. Ce délit est, dans la plupart des cas, difficile à identifier puisque la victime le dissimule en voulant conserver sa place ou pour ne pas redoubler la classe, ce qui complique sa résolution.

Le harcèlement professionnel ou scolaire peut également se passer en ligne, en dehors du lieu de travail ou de l’école.

Les termes de l’intimidation

Pour ce qui est de l’intimidation sur internet, elle se décline également en diverses catégories :

  • Il y a l’intimidation verbale que ce sont les mots qui sont utilisés pour intimider quelqu’un.
  • L’intimidation sociale consiste à exclure quelqu’un en disant du mal de lui.

Le harcèlement et l’intimidation sur les réseaux sociaux

Presque tout le monde a un compte sur les réseaux sociaux actuellement. Il n’est donc pas étonnant de voir que le risque de harcèlement et d’intimidation qui puisse s’y produire soit très important. Que ce soit les enfants, les jeunes ou les adultes, tous les utilisateurs peuvent être victimes de ces agissements et propos affaiblissants.

Les responsables de cet acte disposent de plusieurs moyens pour attaquer leur cible. Message privé, publications, commentaires, etc. tout peut s’employer pour intimider ou harceler une personne.

Leave a Response

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.